En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.
   

Avez-vous pensé à un accompagnement à distance ?

Nos difficultés, de véritables opportunités d'apprentissages



La métaphore du papillon  
Connaissez-vous cette histoire ?
Un homme qui se promenait vit un cocon dans un petit trou. Il s'arrêta de longues heures à observer la chrysalide, devenue papillon, qui s'efforçait de sortir par ce petit trou. Après un long moment, le papillon semblait faiblir et lui donnait l’impression qu’il allait abandonner. L’homme était convaincu que le jeune papillon avait fait tout ce qu'il pouvait pour sortir de ce trou, sans succès. Alors, il décida de l’aider : il prit un canif et ouvrit le cocon.
 Le papillon sortit aussitôt mais son corps était maigre, faible et engourdi, ses ailes étaient peu développées et bougeaient à peine. L'homme continua à l'observer, pensant que d'un moment à l'autre, les ailes du papillon s'ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon pour qu'il puisse prendre son envol. Il n'en fut rien ! Et le pauvre papillon passa le reste de son existence à se traîner par terre avec son maigre corps et ses ailes rabougries. Jamais il ne put voler.

 

L'homme, rempli de bonnes intentions, ne savait pas que le passage par le trou étroit du cocon est un stade indispensable au papillon, un effort nécessaire et vital pour qu’il puisse ensuite développer ses ailes et voler. Dommage, n'est-ce pas ?




Les leçons du papillon
Nous autres, êtres humains, sommes à certains moments, comme ce papillon dans son cocon. Sans aucun obstacle, nous serions semblables à ce papillon né trop vite, à qui on a coupé les ailes. La vie nous met devant des difficultés qui sont autant de seuils à franchir. Comprendre le sens de l'épreuve, savoir nous remettre en cause et prendre nos responsabilités, nous permet de grandir, et de développer nos compétences.  





Prenons l'exemple de Louis, manager technique

Le contexte
Louis est manager d’une équipe de huit techniciens, dans une entreprise industrielle. Il raconte ses difficultés relationnelles avec sa responsable hiérarchique Paula, qui lui fait régulièrement des remarques désobligeantes en réunion, dès qu’elle constate une erreur. Son estime de lui-même est en berne. Chaque nouvelle remarque le déstabilise un peu plus, ce qui génère potentiellement de nouvelles erreurs. Il oscille entre le découragement et la déprime, s’en voulant de faire ces erreurs, et une colère d’homme blessé, qui en veut à Paula.  Dans les deux cas, il se sent impuissant.

La recherche de la solution
La porte de sortie pour Louis, consiste à donner du sens, et à prendre ses responsabilités.
Première étape : regarder les différents éléments de la situation ; reconnaître les erreurs commises et les assumer, avec indulgence. En effet, nul n’est parfait, et ces erreurs peuvent être vues comme des expériences, dont il s’agit de tirer des leçons.
Deuxième étape : comprendre les raisons de ces erreurs. Louis parle d’un va et vient permanent dans son bureau, d’une organisation parfois brouillonne, et d’un manque évident de délégation, qui le conduit à faire trop de choses.
Troisième étape : identifier les mesures qui pourraient être mises en place. Louis pense à ménager des périodes ‘porte fermée’, pour les dossiers nécessitant de la concentration. Il lui parait également nécessaire de revoir  le pilotage de l’activité de l’équipe, et de déléguer ce qui doit l’être.
Quatrième étape : mettre en œuvre ces mesures, et communiquer avec Paula de façon plus assertive, sur ce qu’il a compris de la situation, et sur ce qu’il met en place pour que tout se passe mieux.

Conclusion en forme d’apprentissage
Depuis lors, tout se passe beaucoup mieux pour Louis et son équipe. Il a retrouvé confiance en lui, se sent davantage respecté, sa relation avec Paula est bien meilleure, et son estime de lui-même est remontée. Cette difficulté a été pour Louis une opportunité de développer ses compétences professionnelles de management et de communication.


En conclusion : osons accueillir nos difficultés comme des opportunités de croissance, permettant de déployer notre potentiel.
Le coaching peut être un espace idéal pour franchir ce cap dans de conditions.

Si vous lecteur, vous sentez interpellé par cet article, si vous vous vous interrogez sur le bien-fondé d'un accompagnement, si vous ressentez le besoin de clarifier votre situation, nous pouvons en parler.  Contactez-moi !

Isabelle - 06 81 78 62 59


 




+1
Share
Send