En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.
   

Avez-vous pensé à un accompagnement à distance ?

Choix professionnel : aide à la décision

Il n’est pas toujours facile de faire des choix, surtout lorsqu’il y a un enjeu fort. Comment nous y prendre ? Pour nous inspirer, suivons Lucas, à un carrefour de sa jeune carrière de manager, lors d’une séance de coaching.  

Lucas est un jeune manager, dans un groupe de distribution cosmétique. 

Il a été reçu récemment par la responsable RH en charge des « hauts potentiels », qui lui a proposé d’entrer dans le ‘club’ fermé des HP+.
Chacun des membres de cette communauté a la possibilité de réaliser parcours spécifique, accélérateur de carrière, en vue de devenir l’un des grands dirigeants du groupe à horizon 10-15 ans.
Je félicite Lucas : il est visiblement très apprécié professionnellement, et la direction lui fait confiance !
Pourtant, mon interlocuteur n’a pas vraiment la mine réjouie : s’il reconnaît être flatté, cette perspective l’inquiète : « si j’accepte le deal, je devrai prendre de nouvelles responsabilités très régulièrement, tous les deux ou trois ans. Je devrai être ultra performant, le rythme va s’accélérer ! »
Au fil de son discours, je vois le rythme de sa respiration s’accélérer, le mien également. La pression, pour chacun de nous, est palpable.
« Je ne sais pas si cela me convient. Bien sûr, je souhaite évoluer… mais à ce rythme, cela peut ressembler à une marche forcée. Je ne m’y attendais pas. Et puis, je ne suis pas sûr d’avoir le choix : peut-on refuser une proposition de ce type ? »
Son enjeu : la suite de sa carrière dans ce groupe, avec des implications diverses, et entre autres financières.

Pour répondre à sa demande et éclairer son choix, je propose un exercice créatif, lui permettant d’explorer chacune de ces possibilités en associant ses pensées, mais aussi son ressenti corporel et ses émotions.

Nous nous levons. Je lui demande de choisir dans la malle deux objets représentant chacun un scenario. Il choisit une étoffe bariolée pour le scenario « haut potentiel », et une pierre ronde pour le scenario « voie classique ». Il dispose les deux objets par terre, à un mètre de distance environ.

Lucas choisit d’aller en premier vers la pierre ronde, symbole de son poste actuel, dans une perspective de carrière ‘classique’.
L’avantage de ce scenario apparaît dans un premier temps comme une évidence : le sourire revient, les tensions corporelles diminuent, associées à un calme intérieur, dans tout le corps : rester dans le quotidien et le connu est confortable et rassurant. Il y a peu de risques, avec la satisfaction de maitriser son poste.
Les inconvénients apparaissent peu après. Une forme de fébrilité apparait dans le corps, comme une envie d’agir. Rester dans du connu n’est pas très excitant, et c’est même frustrant. Avec, dans un futur proche, le risque de regretter cette opportunité. Cette pierre, par terre, représente la sécurité, et aussi une forme d’immobilité.

Lucas se dirige ensuite vers l’étoffe bariolée, symbole du parcours accéléré :
Les inconvénients apparaissent en premier. Les tensions corporelles reviennent aussitôt, principalement dans le cou et la mâchoire. Il sent la peur revenir en lui, avec cette première interrogation : vais-je être à la hauteur ?
Puis arrive la question du désir : « ai-je envie de rentrer dans ce rythme, et d’enchaîner les nouveaux postes, sans avoir le temps de me poser et de savourer le chemin parcouru ? »
Peu après, derrière la peur, apparait un autre sentiment : une forme d’excitation, de fébrilité. Car cette perspective est tout de même une belle reconnaissance, et une véritable opportunité de progression. D’autant que cela peut bien se passer ! Le sourire revient. Lucas se sent alors comme un tigre, prêt à bondir et à se lancer dans l’aventure.

Chacune des positions comporte des avantages et des inconvénients.
Je propose de poursuivre l’exploration en se plaçant à mi-chemin, sur la ligne imaginaire qui sépare la pierre ronde – à sa droite, et l’étoffe bariolée – à sa gauche.
A cet endroit, Lucas contacte d’un côté la sécurité et le calme de la pierre ; de l’autre côté, il ressent l’excitation et la peur du challenge, associés à l’étoffe bariolée. Un pied dans le connu, un pied dans l’inconnu.
Cette sensation lui parait soudain comme une clé pour trouver la solution, à savoir : garder le contact avec ce qu’il connaît déjà, et y puiser de la confiance en soi. Et prendre appui sur cette confiance pour oser le challenge.

Lucas, à la fin de l’exercice, sent en lui les deux polarités coexister : la confiance et l’appréhension, le besoin de calme et celui d’oser le challenge. Il est capable de ressentir les tensions se mettre dans différents endroits du corps, avec des intensités variables.

Nous reprenons la question initiale : quel choix faire, entre une carrière dite « classique » et une carrière « accélérée » ?
La réponse est à trouver dans une fonction permettant de concilier les deux polarités : ce peut être une carrière « classique » comportant du challenge, ou bien une carrière « accélérée » avec des zones de ressourcement et de sécurité. Nous sommes passés du « ou » au « et ».

L’important pour Lucas est alors de se sentir libre, responsable, et vivant dans ses choix.


La conscience de soi est une véritable boussole, à l’heure des choix.
Identifier les différents scenarios possibles, contacter ses pensées / émotions / ressentis corporels permet d’élargir sa conscience de la situation.
Il est ainsi plus facile de faire ses choix de façon libre et responsable, et de s’engager pleinement dans la suite de notre vie. Et vous, comment faites-vous vos choix, sur quels critères ?


« La vie est ton navire et non pas ta demeure – Alphonse de Lamartine

+1
Share
Send